Voyagez!

Voyagez!

Avant qu’il ne soit trop tard…

J’ai toujours entendu des commentaires tels que « Travailles fort maintenant et plus tard, tu pourras voyager autour du monde », « mets ton argent de côté afin de pouvoir de payer des voyages de rêve », « Dans la vie, il faut mettre ses priorités à l’avant, travail, carrière, sous, etc ».

On se concentre en premier sur nos études, puis notre carrière, s’ensuit le rêve de fonder une famille et finalement la liberté de voyager.

Mais faut-il vraiment attendre qu’un pays devienne trop dangereux et inaccessible pour y aller?

Il y a tellement d’endroits merveilleux sur notre planète que toutes espèces devraient  voir au moins une fois dans leurs vies. Malheureusement, si ce ne sont pas les catastrophes naturelles qui les détruisent, se sont les humains. Il y a quelques années, un collègue de travail m’a montré des photos d’un endroit magique. Tout était blanc et bleu. L’eau semblait si bonne et était aussi claire que le ciel. L’envie de me baigner m’a envahit instantanément. Ensuite, j’ai appris que l’eau était très chaude et qu’elle provenait d’une source naturelle. Alors la, l’envie était si forte que j’ai toute de suite fait une recherche sur cette place. C’était quel pays? Quelle ville? La meilleure saison pour y aller? Le prix des billets d’avion… Je me suis dit qu’un jour, j’irai. Un jour…

Je suis resté avec l’envie d’y aller.

J’ai remis un voyage à plus tard, qui aurait pu ne durer qu’une semaine. Ce voyage n’était pas obligé de durer  si longtemps. J’aurais pu chercher l’hôtel la moins cher et manger que du pain et boire que de l’eau si je voulais vraiment. Il n’est pas nécessaire de toujours se payer le gros luxe quand on veut connaître un endroit. Mais j’ai remis à plus tard car je devais planifier à fond ce fameux vayage qui aurait peut-être coûté la peau des fesses. Mais le pire, c’est que je pensais avoir au moins cinq ans pour visiter les fameuses sources d’eau chaude de Pamukkale.

En Turquie…

Et oui, en Turquie.

Aussi magnifique qu’elles soient, j’avoue que maintenant le goût d’y aller à diminué un peu. Il est maintenant déconseillé de voyager en Turquie. Et la, je me suis mise à me souvenir du moment exacte quand j’ai décidé d’attendre avant de faire ce voyage. J’ai tout de suite regretté de ne pas avoir fait ma toute petite valise pour quelques jours, utilisé une carte de crédit qui, au moins elle, j’aurais pu la payer plus tard et  foutu mon camp en direction Pamukkale.

J’admets que les nouvelles qui nous sont imposées font peur. Surtout quand l’information (bien choisie) qui nous est transmise est très limitée. Mais il ne faut pas laisser la peur ou l’incertitude nous empêcher de découvrir tout ce qu’on peut. Donc, sans rentrer dans le débat sur la guerre, les religions, la politique et tout le reste qui ne fait que diviser les êtres humains, je veux absolument faire le message de VOYAGER et ce, au plus sacrant!

Cette année, je suis allé en Guadeloupe. Quelle magnifique île! J’y étais seulement 9 jours et j’ai essayé de tout voir. Entre autre, j’ai visité la soufrière, un volcan actif. Endormi peut-être mais l’idée qu’il pourrait se réveiller un jour et détruire un si bel endroit, est si effrayante que je souhaite seulement avoir le temps d’y retourner un jour. Jeune ou non, le futur n’est ni promis à nous, ni promis aux lieux naturelles.

Tellement d’endroits qui ne dureront pas une éternité…

Il y a l’île de Pâques. Les moais sont soumis à rude épreuve toute l’année, que ce soit par la nature, soit le soleil, le vent, l’humidité, mais surtout par certains touristes jugeant très cool de se prendre en photos en haut d’une tête millénaire.

Le Macchu Picchu, qui reçoit tellement de touristes que la structure est menacée par les vibrations. Je vous dirais bien de ne pas y aller afin de conserver ce lieux le plus longtemps possible, mais je ne crois pas que le tourisme diminuera donc, allez-y aussi mais peut-être choisir une époque ou il y a moins de tourisme.

Malheureusement, nous ne savons pas à quel moment une place sera soit détruite, soit qu’elle ne sera plus sécuritaire, soit mère nature en aura pris une bonne bouchée.

La Terre est maintenant en état d’urgence. Le mal n’est pas qu’à l’autre bout du monde. Il faut donc profiter de tout et je dis bien de TOUT!

De toute façon, l’extra longue vie n’est pas garantie non plus. Avec toute la misère dans le monde, la haine, les troubles de santé, les accidents tragiques proche de chez nous ou même chez nous et les catastrophes, il vaut mieux voir et découvrir le plus possible  sur la Terre avant de passer à l’autre dimension.

Nul besoin d’écrire un article de vingt pages pour faire passer le message, il y a assez de nouvelles qui circulent pour réveiller en vous un sens de pression pour découvrir le monde, le plus vite possible…

Sur ce,

Voyagez!

Et surtout… Bon voyage!

 

Related Articles

Leave a Comment

Sites intéressants

Besoin d’un hôtel?

L’environnement et climat



Arts et spectacles…




Musique en ligne

Gastronomie

Catégories