L’ail: le combattant

Si vous faites partie des personnes qui aimeraient remplacer tout ce qui est chimique par du 100% naturel, vous serez surement intéressés par ce qui suit.  

Attention! Toute personne est différente, il est conseillé de consulter votre médecin de famille avant d’entreprendre une cure d’ail.

L’ail, cet aliment  qui donne du goût aux recettes, qui sent vraiment délicieux dès que la lame le tranche et qui donne une haleine de …  serait aussi meurtrier pour certaines bactéries qu’il est bon pour nous.

Il est dit que l’ail est surement le plus puissant et polyvalent parmi  les aliments antibiotiques. Il combattrait au moins 72 souches de bactéries  pathogènes incluant celles qui occasionnent la diarrhée, la tuberculose et l’encéphalite, entre autres. Dans une étude effectuée à Boston, l’ail a été employé avec succès pour tuer 14 souches de bactéries prélevées dans le nez et la gorge d’enfants atteints d’otites. (D’après le site: masantenaturelle.com)

Il y a encore beaucoup à apprendre sur les bienfaits de l’ail mais ce qui a été révélé jusqu’à présent, est que le plus puissant de ses composants soit l’allicine, serait efficace contre les cellules cancéreuses. L’allicine est le résultat du mélange de deux composants de l’ail (alliine) avec un enzyme, (allinase). Il faut écraser l’ail et attendre quelques minutes pour laisser la magie se formée.  Il ne faut pas oublier que la chaleur détruit les nutriments dont l’allicine. Il est donc recommandé de manger l’ail cru afin de profiter pleinement de ses propriétés.

Aileecrase272x181

Une grande différence entre l’ail et les antibiotiques synthétiques est que l’ail agit de manière plus intelligente car il est sélectif dans son attaque. Il ne fait pas qu’attaquer tout sur son chemin, il s’attaque qu’aux mauvais microbes sans détruire les bons. De plus, l’ail favorise une flore intestinale saine, ce qui est très bon pour le système immunitaire.

Les recherches sur les bienfaits de l’ail ne datent pas d’aujourd’hui. En Allemagne, ils étudient les phénomènes depuis les années 80, ainsi qu’au Japon et aux États-Unis. Toutefois, la compréhension de la production antibiotique de l’ail reste éloignée.  

Outre le fait d’être bon contre les cellules cancéreuses et les bactéries, l’ail est reconnu comme étant un combattant de première ligne pour protéger contre les maladies cardio-vasculaire et l’hypertension. Il rend les plaquettes sanguines moins collantes donc les risques de former des caillots de sang, qui mènent à leurs tours à des infarctus ou des ACV (accidents cérébro-vasculaires), diminuent. (Encore une fois, toujours vérifier avec votre médecin)

 Si ce n’était pas assez, l’ail contribue aussi à la réduction du taux de cholestérol et  dans les traitements des mycoses. (En savoir plus…)

 

Ail272x185

 

Il y a des études qui démontrent que l’ail serait aussi très efficace pour éliminer le plomb du corps. Voici l’extrait:

Les métaux lourds sont présents partout dans notre environnement et par le biais de notre alimentation ils se retrouvent souvent dans notre organisme. Le mercure et le plomb sont deux des métaux lourds que l’on retrouve le plus et qui sont très difficiles à éliminer normalement par l’organisme. Pensons à tous les amalgames dentaires qui utilisent le mercure et les tuyauteries en plomb qui acheminent de l’eau. Les métaux lourds peuvent être présents dans bien des endroits de notre environnement.

La recherche indique que pour éliminer le plomb de l’organisme, l’ail peut être aussi efficace qu’un médicament chélateur standard. Dans une étude publiée dans la revue Basic & Clinical Pharmacology & Toxicology, les chercheurs ont comparé les effets de comprimés d’ail de 400 mg, (soit l’équivalent de 2 grammes d’ail frais) trois fois par jour, avec le médicament chélateur le plus utilisé pour éliminer les métaux-lourds de l’organisme, la D-pénicilllamine.

Les tests ont été effectués sur des sujets dont l’organisme était contaminé par le plomb.

Les résultats de concentrations sanguines de plomb mesurés et des symptômes neurologiques et musculo-squelettiques de la toxicité du plomb, après traitement des deux groupes de l’étude, soit un groupe traité par le médicament chélateur et l’autre groupe traité avec des comprimés d’ail, a démontré l’efficacité de l’ail pour éliminer ce toxique de l’organisme.

Les auteurs de l’étude ont conclu que l’ail est aussi efficace que la D-pénicillamine et qu’en outre, l’ail a révélé moins d’effets secondaires que le médicament. Selon les chercheurs, l’amélioration des symptômes dans le groupe traité à l’ail semble être due aux effets antioxydants des composés présents dans l’ail.  Lire la suite…

 

Références:

Related Articles

Leave a Comment

Sites intéressants

Besoin d’un hôtel?

L’environnement et climat



Arts et spectacles…




Musique en ligne

Gastronomie

Catégories