LE spectacle à voir!

Suite à l’écriture de son livre Buena Vida, Florence K a décidé de transposer sur scène l’expérience humaine et littéraire qui entoure son récit. C’est au piano, et avec la complicité d’un multi-instrumentiste, qu’elle ouvrira les portes de ce voyage au bout d’elle-même, interprétant même certaines de ses nouvelles chansons, afin de boucler la boucle de Buena Vida. (tmn.qc.ca)

Un gros merci à l’Équipe Spectra de nous avoir donné la chance d’assister à ce spectacle qui déborde de passion pour le piano et qui fait vivre la musique d’une manière complètement différente. 

Florence K a une histoire à raconter et c’est à travers son livre et sa musique qu’elle le fera. 

Je n’ai pas encore lu son livre mais il est bien installé sur ma table de chevet et n’attend qu’à être découvert. 

Pour ce qui est de son spectacle…

Un chef d’oeuvre, une séance musicale qui transperce l’âme, un moment magique inoubliable, une sensation d’extase qui fini trop tôt…

En la regardant jouer son piano, elle donne l’impression qu’elle va se fondre dedans, c’est comme si elle et le piano n’étaient qu’un. C’est vraiment une image impressionnante. En l’écoutant, on ne veut pas que sa termine. Sa voix est si puissante, tendre et rustique en même temps, que notre cerveau se retrouve dans une dimension musicale inconnue mais tout à fait confortable. 

Je n’ai pas de mot pour décrire sa version de Mon Dieu; Il faut l’entendre pour comprendre.

Mes coups de cœur: L’appuntamento, De profil, Mon Dieu, Amour au noir (en fait presque toutes) 

Quoi que la voix de Florence K est sensuelle en français, anglais, italien et espagnole, je doit admettre qu’en italien, il y a ce « je ne sais quoi » qui prend place. Ensuite on entend Mon Dieu en français et ce « je ne sais quoi » prend place encore une fois. Du coup, ce « je ne sais quoi » est présent dans toutes ses chansons…

Les musiciens Yves Desrosiers avec ses guitares et Domenico Romanelli à la basse étaient sensationnels. Si passionnés, qu’il semblaient être en harmonie avec leurs instruments. Desrosiers bougeait dans sa chaise sur la musique et Romanelli embrassait sa basse avec  les vibrations. Une vraie orgie musicale à couper le souffle.

Ce trio est une vraie réussite!

Merci, merci, merci pour cette magnifique soirée!

FlorenceK300x464

Photo un peu floue mais quand même magique! Merci (Florence K) pour les gentils mots autographiés dans ton livre qui va très bientôt être dévoré…

 

Danila C.

 

Théâtre du Nouveau Monde

 

 

 

 

Related Articles

Leave a Comment

Sites intéressants

Besoin d’un hôtel?

L’environnement et climat



Arts et spectacles…




Musique en ligne

Gastronomie

Catégories